Rédiger un cahier des charges technique

À l‘inverse du cahier des charges fonctionnel, un cahier des charges technique est prescriptif sur le moyen à mettre en œuvre pour arriver à un but défini. Autrement dit, votre sous-traitant est tenu à une obligation de moyen et pas de résultat. Concrètement, quelles sont les grandes lignes d’un cahier des charges technique ? Cet article décrit les principales parties qui constituent un bon cahier des charges techniques.

Le contour des prestations

A l’image de tous les cahiers des charges, un cahier des charges techniques doit commencer par préciser le contour des prestations. Ce chapitre est crucial car il définit ce qui est à charge de votre sous-traitant et ce qui reste à votre charge (ou à celle d’un tiers). Dans cette partie, il faut être particulièrement attentif à ne pas engendrer de chevauchement de prestations qui, au final, ne seraient prises en charge par personne. De même, il faut que vous soyez sûr d’avoir listé toutes les étapes du projet afin d’éviter un « vide » en matière de responsabilité. La rédaction d’un paragraphe dédié aux « limites de prestations » se montre très utile pour limiter ce risque.

Les caractéristiques techniques de la prestation

La particularité du cahier des charges technique est de spécifier les caractéristiques de la prestation ou du matériel commandé. Le contenu de cette partie est donc spécifique aux cahiers des charges techniques.

Par exemple, s’il s’agit d’un générateur, le cahier des charges devra spécifier toutes les caractéristiques techniques que vous attendez. Il s’agit de sa puissance, de son voltage, de son encombrement, de son poids, de ses performances, de sa consommation, etc. Le sous-traitant s’engageant à approvisionner le type de matériel que vous lui imposez, mieux vaut que vous soyez sûr de vous ! C’est là tout le risque d’un cahier des charges technique. Vous devez être sûr de la qualité des caractéristiques techniques que vous imposez. D’où proviennent-elles ? Sont-elles issues d’un retour d’expérience de votre entreprise ?

Les opérations périphériques

La troisième partie consiste à préciser toutes les opérations qui sont périphériques à la prestation elle-même. Il peut s’agir des conditions de stockage et de transport, du système d’assurance qualité à mettre en place (mesures, essais, moyens, gestion des non-conformités, etc.), des normes à respecter, etc.

Le transfert de responsabilité

La quatrième partie importante définit le transfert de responsabilité. Si la prestation consiste en l’approvisionnement d’une pièce par exemple, vous devrez spécifier dans les détails le moment, le lieu (voire l’étage du bâtiment si besoin) où vous prenez possession officiellement du produit.

À lire cette semaine

Réduire le poids d’une image sous Mac & Windows

La limitation de taille pour les fichiers joints des différentes messageries électroniques ou de certains formulaires en ligne, nous contraint parfois à devoir réduire...

Compresser une vidéo sur PC/MAC/Android/iPhone afin de l’envoyer par Mail

Les messageries électroniques imposent toutes des limitations quant à la taille maximale de fichiers que l’on peut envoyer par e-mail. Vous avez déjà peut-être...

Créer une stratégie de marketing de contenu complète

Le but d’une entreprise est de faire connaître ses produits/services afin de toucher le plus de personnes possible et faire des bénéfices. Pour y...

7 raisons qui motivent les étrangers à créer une entreprise aux États-Unis

Les États-Unis sont un pays où de nombreuses personnes rêvent de créer leur propre entreprise. Il y a plusieurs raisons à cela, mais la...

Comment publier son CV sur LinkedIn

Vous avez un profil LinkedIn et êtes en recherche d’emploi ? Vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté en publiant votre CV...

Rejoindre la veille stratégique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici